Mon compte Identifiez-vous
Mon panier Panier vide
 

Taurine

Retour au sommaire

 

Zoom sur la Taurine

 

La taurine (ou acide 2-aminoéthanesulfonique), est ainsi nommée d’une part parce que c’est plus simple à retenir et surtout parce qu'elle a été isolée initialement dans la bile de taureau. Cet acide aminé bien spécifique est présent dans l'alimentation et est également synthétisé par l'organisme.

La taurine est un acide aminé qui est donc naturellement présent dans le corps, dans l'ensemble des tissus, mais plus particulièrement sa concentration est élevée dans le cerveau, la rétine et le myocarde.

En périodes d'efforts physiques importants, le corps ne produit plus les quantités nécessaires de taurine une carence peut apparaître. Cette molécule agit comme un transmetteur métabolique. Par ailleurs, elle permet d'éliminer l'effet des toxines et renforce les contractions du muscle cardiaque.

 

La Taurine : un acide-aminé négligé

 

Les acides aminés sont les composants de base de nos muscles. Parmi les 20 principaux acides aminés chez l'homme, tous n'ont pas un rôle équivalent. Les acides aminés branchés et la glutamine ont des rôles régulateurs de la plus grande importance. Mais la taurine, bien que négligée, possède aussi des propriétés importantes pour le sportif et sa santé.

Entraînement et niveau de Taurine

La taurine est un acide aminé dit conditionnellement indispensable. Ceci signifie qu'elle peut être fabriquée à partir de deux autres acides aminés (la méthionine et la cystéïne). Cependant, sous certaines conditions, cette synthèse corporelle de taurine peut s'avérer insuffisante pour couvrir les besoins par exemple en cas de maladie et de traumatisme. La pratique d'une activité physique régulière induit aussi une chute de taurine du fait de capacité de synthèse endogène trop réduite. Par exemple, chez des athlètes entraînés, la baisse peut atteindre 28% en 6 mois (1). Cette diminution s'explique à la fois par l'augmentation des pertes dues à la sueur ainsi qu'à l'accroissement des pertes par voie urinaire. Or, lorsque l'on connaît le rôle et la place de la taurine dans le muscle, on peut être inquiété par cette baisse.

Taurine et muscle

Le contenu musculaire en taurine est naturellement très élevé. Ceci témoigne de l'importance qu'exerce cet acide aminé pour notre masse sèche. Ainsi, les recherches médicales montrent que la prise de cachets de taurine permet une diminution rapide de 20% du catabolisme musculaire chez l'homme (2). De fait, les études scientifiques ont montré qu'il existait une forte corrélation entre l'accélération du catabolisme musculaire et l'accroissement des pertes en taurine. Cette action anti-catabolisante de la taurine lui est conféré par sa capacité à stabiliser la membrane plasmatique qui protège chacune de nos fibres musculaires (3). Ceci est d'autant plus important que l'entraînement déstabilise et abîme la membrane musculaire ce qui conduit à des courbatures. De plus, grâce à son action sur le calcium intracellulaire, la taurine a la capacité d'accroître la force de contraction du muscle. Il est donc de la plus haute importance pour le sportif de lutter contre l'accélération des pertes en taurine grâce à une supplémentassions appropriée.

Taurine et Insuline

La taurine possède la propriété d'augmenter l'action de l'insuline. Au niveau intracellulaire, il semble que la taurine agisse sur les récepteurs musculaires de cette hormone afin de rendre ceux-ci plus sensibles aux effets de l’insuline (4). Il s’avère donc intéressant de prendre de la taurine avec la créatine. La taurine va ainsi aider la créatine à pénétrer dans le muscle (là où elle va agir). Ceci permet de limiter les pertes de créatine tout en augmentant ses effets positifs. De même, il est avantageux de prendre de la taurine avec des hydrates de carbone, après un effort , afin de refaire plus rapidement ses réserves en glycogène musculaire et en énergie.

Taurine et Performance

Les médecins sportifs recommandent l'utilisation de taurine non seulement afin de compenser les pertes accrues de cet acide aminé mais aussi afin d'accroître les performances et la récupération (5). Par exemple, chez des sportifs entraînés, la prise de taurine permet de repousser les limites de la fatigue (6). Par rapport à un placebo, la prise de taurine aide aussi à maintenir un rythme cardiaque plus bas pour un même effort (6). Ceci s'explique par un accroissement de l'efficacité cardiaque induit par la taurine.

Taurine et Santé

Au vu de toutes ces propriétés positives, il convient de s'interroger sur l'impact de la taurine vis-à-vis de la santé. Les recherches scientifiques ont mis en évidence de nombreuses actions bénéfiques de la taurine. Ainsi, cet acide aminé joue t'il un rôle important dans le soutien du système immunitaire (7). C'est pour cela que l'on note une chute du niveau de taurine chez les personnes malades. La taurine aide aussi à lutter contre l'excès de cholestérol, le diabète, protège le système cardio-vasculaire, ... La taurine est également un puissant antioxydant (7).

La taurine est donc un acide aminé important pour le sportif qui désire lutter contre le catabolisme musculaire, améliorer sa performance et bénéficier à plein des effets de la créatine.

Supports médicaux qui prouvent l'efficacité de la taurine: (1) Geiss-KR. (1999). Taurine-containing energy drinks: myth or benefit for athletes? A survey of previous studies. 4th Ann Cong Eur Coll Sport Sci. p: 637. (2) Bono-A. (1995). Effect of taurine administration on amino acid and 3-methylhistidine concentrations in man. Amino Acids. 9. p: 83. (3) Anderson-JE. (1998). Nuclear magnetic resonance spectroscopy study of muscle growth, mdx dystrophy and glucocorticoid treatments: correlation with repair. NMR Biomed. 11. p: 1. (4) Kulakowski-EC. (1984). Hypoglycemic properties of taurine: not mediated by enhanced insulin release. Biochem Pharmacol. 33. p: 2835. (5) Gonzalez-JC. (1999). Ergogenic aids: sports performance effect of a nutrition complex. Ost J Sportmed. 29. p: 40. (6) Waag-KL. (1994). The effect of a taurine-containing drink on performance in 10 endurance-athletes. Amino Acids. 7. p: 45. (7) Redmond-HP. (1998). Immunonutrition - the role of taurine. Nutrition. 14. p: 599.

Veuillez patienter...

Votre article a bien été ajouté au panier